Le tourisme au coeur du village ...

Le nom d’Ouzouer sur Trézée est la déformation du terme latin « Oratorium » désignant un sanctuaire : ce nom n’a été donné à la paroisse qu’à partir du 6ème siècle, quand les reliques de Saint Martin y furent déposées quelques temps par les moines qui fuyant les invasions normandes, se rendaient à Auxerre.

Commune du Loiret d’environ 1 300 habitants traversée par le Canal de Briare.

Située en Puisaye, proche du Berry et de la Sologne.Bien desservie par un réseau routier de qualité :

  • D2007 et A 77

  • A 150 km de Paris

  • 80 km de Bourges, Nevers et Orléans.

 

Un cadre de vie agréable. Un territoire varié de 6300 hectares.

 

Possibilité d’accueil de nouveaux résidents (lotissements résidentiels et sociaux).

L'Eglise SAINT-MARTIN

Monument historique de la fin du XIIème siècle et du début du XIIIème  siècle.

 

Son architecture - intacte – reste marquée d’un double courant d’influences :

 

-Influence bourguignonne, puisque cette paroisse était située autrefois dans le diocèse d’Auxerre, en bordure de la Puisaye. Une tradition locale non contrôlée affirmait qu’Ouzouer  aurait été l’une des stations du corps de Saint-Martin,

patron du lieu, lorsque, après les invasions

normandes, on le ramena de Chablis à Tours.

 

-Influence parisienne, parce que Philippe-Auguste

ayant réuni le Comté de Gien à la Couronne, le roi

devenait seigneur d’Ouzouer. A maints détails, on

reconnaît dans l’église d’Ouzouer, la filiation de

Notre Dame de Paris.

 

Le plan général de l'église :

-rectangulaire

-édifice long de 30m

-orientation nord-est

-2 étages

-3 nefs de 6 travées

-Retable du maître-autel en pierre     XVIIème siècle

-Chapelle XVIIème siècle

-Chaire, banc d’œuvre et panneaux de bois peints  XVIIIème siècle 

... et son jardin

Situé derrière l'église. Accès direct par la rue du Crot.

Vous pourrez l'admirer

de la Rue Grande.

La Maison du XVIIe siècle

Un miroir constellé de nénuphars...

                   pour une très belle demeure classique.

 

Le château de Pont-Chevron se trouve situé entre la Puisaye et

le Gâtinais à 10 km de Gien et à 4 km de Briare.

 

Il existait au Moyen Age, un château fort implanté dans une île

sur l’étang, dont il ne reste que quelques fondations. Cette île était reliée à la terre par un pont  qui a donné son nom au domaine. Chevron était le nom du propriétaire de l’époque : ce qui fait

Pont-Chevron.

 

Le château ne se visite pas, mais les extérieurs procurent aux visiteurs un sentiment paisible et romantique.

 

Côté nord admirez cet immense tapis vert et cette longue perspective qui se termine par un étang de 27 hectares, constellé de nénuphars et entouré par la forêt. De part et d’autres s’étalent des pelouses plantées de buis taillés en boule et ornées de nombreux motifs sculpturaux et de bancs de pierre, le tout encadré de charmilles taillées en forme de voûte, ce qui crée une perspective nouvelle sur l’étang.

 

Vous admirerez aussi le jardin à la Française s’étendant de part et d’autre du château, les tilleuls taillés en rideau, le potager entouré de murs et de haies de buis taillés formant les carrés.

 

Les mosaïques Gallo-romaines (2ème siècle après J.C.) sont une des plus belles découvertes faites dans le centre de la France.

 

Dans un marécage inondé par les sources que l’on canalisaient pour alimenter le Château de Pont-Chevron construit à la fin du 19ème siècle, des mosaïques furent trouvées par les ouvriers qui faisaient les tranchées pour poser les canalisations.

C’est seulement à 50 centimètres de profondeur qu’elles furent trouvées, mais à l’époque il n’existait pas de bon procédé pour les mettre à l’abri de la dégradation. Le propriétaire, le Comte Louis d’Harcourt décida donc de les recouvrir de terre.

 

C’est en 1962 que les descendants du Comte d’Harcourt, la famille La Rochefoucauld, assistée de l’Abbé Bernard GITTON, prêtre d’Ouzouer sur Trézée, connaissant l’existence de ces mosaïques et l’endroit approximatif où elles se trouvaient, décident de faire des fouilles. Ce fut une grande émotion de les retrouver.

 

Ces mosaïques sont exposées dans une salle des communs du château.

Le Château de Pont-Chevron

Visite du parc et des mosaïques : 5,50 € - Tél. : 02-38-31-92-02

Ré-Ouverture : Début  Juin.

Les étangs ...

Venez pécher ou simplement vous promener ou pique niquer auprès de l'un de nos étangs.

Nos étangs (La Gazonne, Le Chesnoy, La Grande Rue), le canal et les rivières à proximité  permettent une pêche en milieu aquatique varié et poissonneux.

Les étangs ...

Les écluses ...

Les étangs sont classés en deuxième catégorie et sont soumis à une règlementation nationale (date d'ouverture, fermeture de certaines espèces).

 

Voici la liste des étangs existants :

 

  • Etang du Chesnoy (20 ha)

 

  • Etang le Chaloy (5 ha) : Carpodrome (Le Chaloy est soumis à un règlement interne. Il est ouvert à tout type de pêche. Pratique de la pêche à la carpe au coup et remise obligatoire de cette espèce à l'eau. Ouvert toute l'année.

 

  •  Etang des Fichus (2 ha). Règlement spécifique par arrêté affiché sur place. Parcours de pêche uniquement à la mouche fouettée.

 

  • Emprunt des Fichus. parcours spécifique aux leurres sans ardillons et remise obligatoire du poisson à l'eau.

 

  • Etang de la Gazonne ( 28 ha)

 

  • Etang de la Tuilerie (76 ha)

 

  • Rigoles Breteau Beaurois (11,22 kms)

 

  • Canal de Briare (21,19 kms)

La chasse ...

Vous pouvez pratiquer la chasse en actions ou à la journée sur des domaines étendus et giboyeux.

Promenades et randonnées ...

A pied ou en vélo vous trouverez sur Ouzouer environ

100 kms de chemins balisés (panonceaux blancs).

 

8 circuits vous sont proposés.

Le réseau des chemins communaux balisés permet de découvrir les sites naturels, les étangs, la diversité des paysages, la faune et la flore caractéristiques de la Puisaye.

Pour découvrir davantage notre région à vélo, voici le lien ci-contre pour toutes les informations utiles sur la Loire à  vélo !